Test de QI, test psychométrique, bilan psychologique, bilan neuropsychologique

cerveau_mecanismes_loupe

Le Test de QI, kesako ? 

Aujourd’hui je vais tenter de répondre à une question récurrente ; qu’est-ce qu’un test de QI et dans quels cas doit-on y avoir recours ? 

Le test de QI a pour objectif d’évaluer votre mode de fonctionnement intellectuel.

Ce test se compose de différents types d’épreuves qui vont dresser une photographie à l’instant T de ce dit fonctionnement.

A quel moment s’intéresse-t-on au fonctionnement intellectuel d’un enfant, adolescent ou adulte ?

Tout simplement pour répondre à des questions telles que :

Mon enfant présente-t-il un mode de fonctionnement particulier ?

1.       Est-il surdoué ? De nos jours sont utilisés les termes ; « enfant HP » pour enfant à haut potentiel ou « enfant EIP » pour enfant intellectuellement précoce. Vous verrez aussi parfois apparaitre les terme surdouance ou précocité.

2.       A-t-il un retard intellectuel ou un problème particulier ? Le test de QI est une des premières portes d’entrée lorsque l’on se pose ces questions. En effet, il permet d’éliminer ou de confirmer certaines hypothèses telles qu’un trouble des apprentissages (dyslexie, dyspraxie, dysorthographie, dyscalculie, dysphasie, syndrome dysexécutif, tda ou tdah, …)

Définir une orientation scolaire (passage anticipé, CLIS, SEGPA).

Suis-je moi-même un adulte surdoué ?

J’aimerais mieux me connaître car j’ai un projet d’orientation professionnel.

Etc…

A chaque âge son test, la grande majorité des psychologues utilisent les tests suivants :

·       Le WPPSI pour les jeunes enfants de 2 ans et 6mois à 7 ans et 7mois

·       Le WISC pour enfants et adolescents de 6 ans à 16 ans et 11 mois

·       La WAIS pour adolescents et adultes de 17 ans à 79 ans et 11mois

 Pourquoi un test pour chaque groupe d’âge ? Parce que les résultats du patient sont « comparés » avec ceux de son groupe d’âge. On peut donc savoir où il se situe. Est-ce que les personnes de son âge ont des résultats supérieurs à ceux obtenus par un patient ou bien inférieur etc.

Le test de QI peut se faire dans le cadre d’un

·       bilan psychométrique (test de QI seul)

·       bilan psychologique (test de QI plus évaluation du profil psychologique du patient)

·       bilan neuropsychologique (test de QI plus évaluation du fonctionnement neuropsychologique du patient; l’attention, le langage, la mémoire, les fonctions sensorimotrices,…)

Le type de bilan proposé et sa composition exacte se feront en fonction des hypothèses émises au départ par le psychologue.

En conclusion sachez qu’un test de QI doit être obligatoirement mené par un psychologue habilité.

N’hésitez pas à m’envoyer vos propositions de thématiques pour les newsletters à venir.

Bonne journée !

Publicités