L’importance des pauses et du sommeil dans les apprentissages

On entend parfois dire « qui dort dîne ». En fait on devrait plutôt dire « qui dort…révise ! ».

C’est en effet pendant le sommeil que la phase de consolidation des nouvelles connaissances se déroule.

C’est l’hippocampe (organe situé dans chaque lobe, au centre du cerveau) qui s’en charge pour la plus grande partie. Il se « réveille » et s’active pendant votre sommeil. On le surnomme parfois le répétiteur ou bibliothécaire car il s’affaire, classe, range, ordonne les nouvelles connaissances.

D’où l’importance d’avoir une longue nuit bien reposante.

C’est un bon argument pour « motiver » les enfants à aller se coucher. La petite histoire du soir peut prendre la forme suivante : « Allez c’est l’heure d’aller se coucher pour laisser monsieur hippocampe travailler. Il va ranger comme il faut tout ce que tu as vu pendant la journée. S’il n’a pas assez de temps pour faire son travail ça risque d’être le bazar dans ta tête…Lorsque l’on va t’interroger sur une leçon, si elle n’a pas été rangée comme il faut ça va être difficile de la retrouver ! »

Bien connaître le fonctionnement de son cerveau est primordiale pour permettre à l’enfant de maîtriser les apprentissages. Mieux il se connaît, mieux il apprendra.

Je vous proposerai d’ici quelques semaines un atelier pour aider vos enfants à mieux prendre conscience du fonctionnement de leur cerveau, alors restez connectés !

Publicités