Newsletter du 29 Septembre

Comme nous l’avons vu dans la précédente newsletter, les stratégies les plus efficaces sont celles qui mettent l’apprenant dans une position active. Etre actif et surtout donner du sens c’est ce qui fonctionne. Mais pourquoi et surtout comment faire ?

En réfléchissant sur un contenu à apprendre, en le retravaillant on se l’approprie.

Pour y arriver voici 3 pistes à explorer pour déterminer celle qui vous correspond le plus :

  1. Reformuler avec ses propres mots. Vous pouvez demander à votre enfant , « qu’as-tu compris ? Qu’est-ce que cela signifie pour toi ? ». Une autre approche consiste à lui demander de « jouer » à la maitresse. « Si tu étais à la place de la maîtresse, comment est-ce que tu expliquerais cette leçon aux élèves, qu’est-ce que tu leur dirais ? »
  2. Faire des dessins , des schémas …à vos feutres et crayons ! Il peut s’agir de dessins libres avec comme consigne  » Et si tu dessinais ce à quoi te fait penser ta leçon. » Je vous propose d’utiliser des « mots à dessins » comme cela a été fait dans une école de Marseille (voir la vidéo ici). Bien entendu il existe d’autres méthodes, comme le fameux Mindmapping, ou le Skechnotes.
  3. Construisez des ponts ! Il est très utile et efficace de faire des liens avec d’autres connaissances, d’autres matières et surtout avec le concret ! Pensez par exemple à demander à l’enfant de vous décrire ce qui se passe lorsque l’eau des pâtes bout pendant qu’il révise sa leçon sur les différents états de la matière.

Dans la prochaine newsletter je vous parlerai de l’importance des pauses dans les apprentissages…

 

Publicités